Newsletter

Recevez nos conseils par newsletter

La prairie fleurie (2/5) Version PDF

Conseils généraux

LES DIFFERENTS MELANGES « PRAIRIES FLEURIES ».

Sous l’appellation « prairies fleuries », les semenciers proposent différents types de mélanges.  La plupart de ces mélanges, que l’on retrouve dans les jardineries classiques, n’ont d’ailleurs rien à voir avec les prairies fleuries semi-naturelles que l’on peut encore rencontrer dans certaines régions.

 

Il s’agit bien souvent de mélanges floraux composés d’espèces exotiques, telles que les cosmos, à la longue floraison, ou de variétés horticoles.  Ces mélanges correspondent à une nouvelle conception de fleurissement des villes et villages mais ne présentent que peu d’intérêts pour nos pollinisateurs.  Ils peuvent même créer un leurre écologique.  Les fleurs, présentent dans ce type de mélanges, sont souvent grandes, ou doubles, et donc visiblement très attractives pour les insectes. 

 

Mais la production de pollen ou de nectar y est souvent faible voire nulle ou inaccessible.  Les pollinisateurs dépensent donc beaucoup d’énergie à visiter ces fleurs sans pour autant en tirer beaucoup de nourriture.

 

Variété de bleuet à fleurs double (gauche) et bleuet sauvage (droite) (ECOWAL©)

 

A côté de ces mélanges, on peut trouver, chez des producteurs spécialisés, des mélanges composés de fleurs sauvages indigènes à haute valeur écologique et patrimoniale.

En fonction de leur composition, les mélanges « prairies fleuries » peuvent être classés en trois catégories différentes.